Colloque international sur "La réforme du secteur de la sécurité en contexte de lutte anti-terroriste:Ombres et lumières de l’ordre constitutionnel et de l’ordre international"

  /   Actualité   /   Colloque international sur "La réforme du secteur de la sécurité en contexte (...)

« La réforme du secteur de la sécurité en contexte de lutte anti-terroriste : Ombres et lumières de l’ordre constitutionnel et de l’ordre international » : Tel fût le thème du colloque international organisé par le Centre d’Etudes et de Recherches sur le Droit International général et les droits de l’Homme (CERDIH), en partenariat avec la Fondation KONRAD ADENAUER STIFTUNG (KAS), les 03 et 04 juillet 2018 à Sopatel hôtel Silmandé. Pendant deux jours en effet, la salle Amiral dudit hôtel a accueilli une centaine de participants audit colloque ; participants composés des acteurs du secteur de la sécurité, des acteurs de la société civile, des enseignants chercheurs en droit, des décideurs politiques, des religieux, des étudiants.
Placé sous le haut parrainage de son excellence Monsieur le Ministre de la sécurité, Monsieur Clément SAWADOGO, ce colloque a connu la participation d’experts (nationaux et internationaux) sur les questions de sécurité, de droit international et de droit constitutionnel. A titre illustratif, on ne saurait oublier la participation, en tant qu’experts communicants, de l’éminent Professeur Agrégé béninois, Frédéric Joël AIVO, grand spécialiste du droit constitutionnel et du droit international, et du Professeur Agrégé sénégalais, Mactar KAMARA, grand spécialiste du droit international. Bien attendu, on ne saurait omettre de citer celui-là qui n’est plus à présenter : l’illustre Professeur Agrégé burkinabè, Abdoulaye SOMA, qui par sa houlette, a conduit l’organisation de ce colloque.
De la fusion de leurs connaissances riches et diverses, est sortie des propositions concrètes. Propositions que le ministre de la sécurité, dans son discours d’ouverture, avait alors affirmé qu’elles seront examinées de très près.
L’objectif est atteint pour le CERDIH et la Fondation KAS, c’est-à-dire, organiser un cadre de réflexion, sur la base du droit constitutionnel et du droit international, avec les principaux acteurs, sur la réforme du secteur de la sécurité, d’où ressortiront des propositions concrètes. Reste à présent aux décideurs politiques d’en faire ce que de droit.

Là dessous quelques photos illustratives.